Mon panier
0,00
Mon panier
0,00

Affichage des produits 33–48 sur 124

Coulommiers

4,208,40

Le petit “brie”…

Le Coulommiers tire son nom du village de Seine-et-Marne où il était vendu sur le marché.

Ce fromage très ancien a été élaboré pour résoudre le problème du transport de certains grands “Bries” fragilisés par leur taille.

Son goût reste très proche des Bries qui doivent leur odeur et leur goût affirmé au moulage à la louche.

 

 

 

Crottin de Chavignol AOP

3,50

Un crottin pas comme les autres…

Depuis le XVème siècle, les Sancerrois fabriquent du fromage de chèvre.

C’est en 1929 que ces fromages prennent le nom de Crottin de Chavignol, rappelant son aspect ratatiné, sec et parfois noirâtre.

Mais rassurez-vous, en bouche il ne vous laissera pas indifférent.

 

 

 

Emmental de Savoie IGP

3,5013,90

Le plus gros des fromages…

“Emmental” vient de Suisse, du nom de la rivière “Emme” qui traverse la vallée du même nom. Ces origines sont communes aux territoires helvétiques et savoyards. Ce n’est pas un hasard si on le décrit comme le plus imposant des fromages français. Autrefois, afin de conserver le lait en grande qualité, les paysans ont eu la bonne idée de fabriquer un gros fromage de garde permettant ainsi d’utiliser les surplus de lait en été et de les consommer en fromage l’hiver.

Les trous visibles proviennent d’une réaction d’affinage involontaire au départ mais perfectionné et cultivé par la suite pour rendre ce fromage unique.

L’Emmental de Savoie a des méthodes de fabrication spécifiques qui lui donne sa signature gustative particulière.

 

 

Epoisses AOP

11,20

On en pince pour le Marc de Bourgogne…

Créé par une communauté de religieux au cœur de la Bourgogne il y a plus de 500 ans, l’Epoisses consacré “roi des fromages” au 19ème siècle est le témoin de la tradition fromagère ancestrale.

Si ce fromage a bien failli disparaître, il fut relancé en 1956 par un couple d’agriculteur attaché à ses racines.

Ce fromage a la particularité d’être lavé en partie avec du Marc de Bourgogne.

 

 

 

Foufiletta

6,2512,50

La fougère corse…

Le nom d’origine “a-filetta” signifie “la fougère” en corse, symbole de l’identité de l’île.

Décoré de cette fougère, son goût rappelle toute la diversité de la végétation du maquis corse.

Ce fromage de brebis à croûtage lavé, exprime en bouche de vives palettes aromatiques du terroir corse.

Puissant mais jamais fort…

 

 

Fougerus

6,9513,90

60 ans d’histoire pour ce Briard de caractère…

Créé en 1957 par le fromager Rouzaire en souvenir du fromage Chevru, quasiment disparu depuis.

Le Fougerus tire son nom des frondes de fougères qui l’habillent.

Son goût nous rappelle celui des Bries et du Coulommiers.

 

 

 

 

 

Fourme d’Ambert AOP

4,0516,20

Fourmidable…

La fourme d’Ambert est connue de façon certaine depuis le moyen-âge dans les jasseries du Haut-Forez. C’est dans ces “jas” (bâtiments) exposées en pleine forêt à l’abri du vent que côtoyaient animaux, fromagerie et habitation.

Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que la fabrication de la fourme d’Ambert se délocalise des Monts du Forez.

Cette fourme offre une texture souple, onctueuse et fondante et une saveur légèrement salée. Son goût et son odeur de bleu et de cave caractéristiques nous donne un fromage assez rond et sans trop de puissance en bouche.

 

 

 

Fourme de Montbrison AOP

4,2016,80

Un des plus anciens fromages persillés…

L’origine de la Fourme remonte à l’époque féodale au 8ème siècle. Dans la commune de La Chaulme, 7 pierres taillées surplombent la porte d’entrée de la chapelle. On reconnaît le beurre, le saucisson, le jambon, les œufs, le foin, les céréales et la fourme que le serf devait fournir au seigneur pour s’acquitter de son impôt sur la dîne.

Utilisé en cuisine au travers de nombreuses recettes, sachez aussi l’apprécier au couteau. Son goût marquant mais pas fort, issu d’un savoir faire ancestral, le rend célèbre chez les amateurs de fromage de caractère.

 

 

Gaperon fermier

6,8013,60

Ail! Ail! Ail! Ail!

Le Gaperon vient du patois “gape” synonyme de babeurre qui est à l’origine de sa fabrication.

Autrefois, les paysans auvergnats n’hésitaient pas à le faire sécher sous les toits de la ferme. Par leur nombre, ils démontraient la richesse et l’éventuel importance de la dote si mariage.

Originaire de la plaine de Limagne, sa pâte est agrémentée d’ail et de poivre en hommage à ses origines, ce qui rehausse un peu le goût.

 

 

 

 

 

Girolle

38,00

Des fleurs de fromage…

Outils traditionnel Suisse, cette Girolle vous permettra de fabriquer des “fleurs de fromage” de tête de moine, que vous pourrez proposer en apéritif ou pour décorer vos plats.

Très facile d’utilisation, il peut se compléter de la cloche à Girolle.

L’outil idéal pour épater vos convives!!

 

 

 

Gorgonzola l’Angelo AOP

4,2516,95

Le bleu “dolce” d’Italie

Ce bleu persillé est né par erreur dans la ville de Gorgonzola et est aujourd’hui produit aux alentours. Sa douceur lui permet de séduire les personnes qui n’aiment pas habituellement les bleus.

Excellent au couteau, il se mélange aussi parfaitement chaud avec des féculents (pâtes, risotto…), gratin de légumes et même avec quelques fruits tels que la pomme et la poire.

 

Gour Noir

7,50

Naturellement cendré

C’est à la famille Arnaud en Corrèze, que nous devons ce fromage de chèvre à croûte naturellement cendrée.

Capricieux, le Gour noir nécessite des conditions d’affinage en cave fraîche et offre un goût aussi doux que corsé.

Le Gour noir est un fromage pour un affinage gras, dont la pâte ne supportera pas trop la dessiccation. Il faut donc préparer de bonnes tartines de pain de campagne avec qui le Gour noir s’accordera avec gourmandise.

 

 

 

Grataron d’Arêches

4,959,90

L’incontournable chèvre de Savoie…

Le Grataron d’Arêches, également appelé Graitairon est un fromage de chèvre à pâte pressée non cuite et à croûte lavée, fabriqué dans le Beaufortin. Son goût crémeux et sa texture ferme le rendent idéal en casse-croûte.

 

 

 

 

 

 

Gruyère Suisse AOC AOUT 2017

8,0031,90

Le gruyère sans trou!

Le Gruyère suisse d’alpage est fabriqué depuis le 13e siècle. Il tire son nom des Comtes de Gruyères dont le blason était orné d’une grue.

Ce fromage de garde se déguste entre 18 et 26 mois d’affinage et offre une palette d’arômes fruités, torréfiés, floraux et lactiques. A ne pas confondre avec l’Emmental français, souvent surnommé le Gruyère français. Affiné dans nos caves, nous vous proposons aujourd’hui le millésime 2016.

 

 

Kintia

7,2528,90

l’authenticité d’un terroir

Nous avons le plaisir de travailler depuis quelques années avec Jean-Jacques koyos, installé au cœur de la région Aquitaine dans le petit village de Cheraute.

Il fabrique avec le lait de ses brebis de race Basco-Béarnaise et selon la recette confiée par sa grand mère, ce super fromage fermier dont l’affinage débute dans ses caves et que nous poursuivons dans les nôtres.

Ces soins spécifiques lui confèrent au fil du temps ce goût unique dont se régalent bien des gourmands.

 

 

 

 

 

L’étivaz AOC alpage 2017

8,6034,40

“ça goute bon l’pays d’En-haut !!!”

Dans les Alpes Vaudoises, nos amis Helvètes travaillent depuis plusieurs centaines d’années pour donner naissance à ce fromage au goût unique. Sa fabrique au feu de bois et sa pâte dense lui donne un caractère singulier. Il faut compter une trentaine de kilos pour un fromage complet, on peut le déguster en dessert, en fondue ou dans la préparation de mets raffinés.

 

Crèmerie des marchés