fbpx
Mon panier
0,00

Famille de fromage : Pâte molle à croûte lavée

Voici les 6 résultats

Epoisses AOP

11,20
La pièce

On en pince pour le Marc de Bourgogne…

Créé par une communauté de religieux au cœur de la Bourgogne il y a plus de 500 ans, l’Epoisses consacré “roi des fromages” au 19ème siècle est le témoin de la tradition fromagère ancestrale.

Si ce fromage a bien failli disparaître, il fut relancé en 1956 par un couple d’agriculteur attaché à ses racines.

Ce fromage a la particularité d’être lavé en partie avec du Marc de Bourgogne.

 

 

 

Livarot AOP

6,95
Demi

Un normand de caractère.

Surnommé “la viande de l’ouvrier”, le livarot était consommé à Paris dès la fin du 12e siècle.

Il devint le fromage de Normandie le plus vendu. Il le restera jusqu’à il y a peu, bien devant l’illustre camembert et le Pont l’évêque. Son surnom de colonel lui vient des 5 brins de joncs, appelés “laiches” qui l’entourent et qui rappellent les galons de l’armée.

 

Maroilles Fermier AOP

5,95
Quart

La “Merveille de Maroilles”

Le fromage de Maroilles tire son nom de la localité du Nord où le fromage a été crée. Fromage d’origine monastique, il était la spécialité du monastère de Maroilles et surnommé la “Merveille de Maroilles” au moyen-âge.

En 1245, l’évêque de Cambra renouvelle une ancienne loi selon laquelle, tout le lait produit à la Saint-Jean doit être transformé en fromage et remis aux moines à la St Rémy. La méthode de production devait correspondre à celle que l’on pratique encore. Il fallait déjà 3 à 4 mois pour faire un bon Maroilles.

 

 

Moelleux du Revard

5,95
DEMI

Le lointain cousin du vacherin des Bauges …

Le massif du Revard qui domine Aix les bains est bien connu pour le ski de fond mais également pour ses produits laitiers. Le “Mini moelleux du Revard”, entouré de son cercle en écorce d’épicéa, se fait remarquer par son originalité. En effet l’aubier lui donne une saveur boisée étonnante qui convient parfaitement à sa texture moelleuse. Alors finit de pousser sur les bâtons rangeons les skis de fond et laissons les vaches pâturer…

 

 

 

 

Munster AOC

9,95
DEMI

Un fromage de caractère.

 

Le nom « Munster » est une déformation linguistique du mot ‘Monastère’, – ‘Monstère’- ‘Munstère’. De l’autre côté des Vosges, un autre fromage, en tous points identique, était fabriqué du côté de Gérardmer d’où le Munster Géromé, qui n’est autre qu’une distinction géographique et dont les deux appellations sont reconnues par l’AOC. Très souvent le munster est apprécié en salade dans le Jura, il peut aussi se déguster chaud sur des pommes de terre ou tout simplement avec un bon pain croustillant. Derrière sa forte odeur se cache un goût de terroir relevé.

 

 

 

Pont l’évêque AOP

4,65
Demi

Encore un normand!

Sans doute créé par des moines au 12e siècle, il portait le nom d’Angelot ou Angelot. Cité dans de nombreux textes, son nom se transforme au 17e siècle en Pont l’évêque, ville du calvados où il était le plus souvent commercialisé sur les marchés.

Ce fromage est affiné de façon verticale sur planche et est issu d’une petite fromagerie en plein cœur du pays. Avec un affinage prolongé, ce fromage révèle toute sa saveur et sa générosité de pâte.